Nos objectifs

Nos objectifs, être tous égaux dans les soins

Parmi nos objectifs, nous demandons que chacun personne puisse bénéficier des mêmes chances de soins. Des PROTOCOLES adaptés de leur douleur sur le territoire français et pour cela, nous demandons :

  • Une première consultation en Centre de la Douleur (CAD) sous moins de deux mois avec une prise en charge multidisciplinaire, pour un meilleur diagnostic du type de douleur.
  • La reconnaissance en ALD, pour les douleurs chroniques quelques soit leur origine et leur type puisqu’il s’agit d’une maladie authentique à part entière.
  • La reconnaissance de la douleur chronique comme maladie handicapante par les MDPH ou MDA(1).

Nous demandons également :

  • Une sensibilisation du personnel médical à la prise en charge bienveillante de la douleur par des actions de formation de type DPC (Développement Professionnel Continu).
  • Le financement de la recherche médicale actuelle afin d’accélérer les délais de la découverte et la validation de traitements innovants médicamenteux et non médicamenteux.
  • Tenant compte des différences de sensibilités et de réponse aux médicaments d’un individu à un autre, nous demandons d’accélérer les délais de commercialisation de traitements antalgiques reconnus dans la littérature médicale afin d’élargir l’éventail de la palette des traitements ce qui permettrait à chaque patient de trouver celui qui lui convient le mieux (l’accès au cannabis thérapeutique, méthadone thérapeutique…).

D’autre part, il est anormal que les enfants et adolescents immobilisé à domicile ne puissent suivre une scolarité normale. En France, nous rappelons que l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, en conséquence il est important que tous ces jeunes bénéficient des mêmes droits à l’éducation que leurs camarades. En ce sens, un effort de la part de l’Éducation Nationale doit être fait afin d’obtenir non seulement, un soutien scolaire à domicile par des répétiteurs financés par l’État, mais, également pour les jeunes de plus de 16 ans qui désirent poursuivre leurs études, la gratuité des cours par correspondance ce qui n’est pas le cas actuellement.

Nos objectifs sont au bout du chemin.

Pour obtenir ces objectifs, signez la pétition.

 

Nous disons, HALTE à :

  • LA NON RECONNAISSANCE DE LA DOULEUR ET DE LA DOULEUR CHRONIQUE
  • LA PRÉCARITÉ
  • L’ERRANCE MÉDICALE ET AUX PRISES EN CHARGES INADAPTÉES
  • LA MISE EN DANGER DE L’AVENIR DE NOS ENFANTS DOULOUREUX
  • L’ATTEINTE DE NOTRE DIGNITÉ ET AU NON RESPECT DE NOS DROITS
  • A L’INÉGALITÉ ET À LA LOURDEUR DES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Le texte complet de la pétition.

Notes :

(1) Maison Départementale des Personnes Handicapées ou Maison de l’Autonomie.

Remonter en haut